Nina WATEKO : « Le chant est mon champ », car j’ai le son dans mon sang »

Nina Wateko…

Bonjour Nina, Comment allez-vous ?
Bonjour ! je vais bien.

Qui êtes-vous Nina ? D’où venez-vous ?
Nina WATEKO est une Artiste-Chanteuse et Interprète. Je suis congolaise de Brazzaville, par mes origines.

Quel mot vous décrit ?

La chanson !

Quelle est votre devise ?
« Le chant est mon champ », car j’ai le son dans mon sang »

Êtes-vous plutôt Fally, Koffi, Roga Roga, Pamelo Mounkam Angélique Kidjo ou bien Barbara Kanam ?

Désolée, je ne suis aucun de toute cette liste : Je suis Nina WATEKO, avec une touche personnelle et une technique de chant particulière. Les personnes cités ont chacune une touche personnelle qui les caractérise.

Vous êtes actuellement en tournée européenne, pouvez-vous nous en dire un mot ?
Ma tournée Européenne entre dans le cadre de la promotion de EP intitulé THE TRAVELER qui est ma toute dernière œuvre artistique. Mon EP est sur toutes les plateformes officielles de distribution, en streaming et en téléchargement. Cette tournée européenne qui va m’emmener de la France, en passant par l’Italie, la Belgique, la Suisse, l’Espagne et l’Allemagne…

Des albums à votre actif ou en vue ?
Je chante depuis l’âge de 12 ans. Aujourd’hui, j’en ai 29. J’ai plus chanté comme choriste. En actif, j’ai 2 singles et 1 EP qui est sorti le 20 août 2021. Pour le moment, mon objectif est d’élargir la stratégie de la communication et promotion de mon EP, The Traveler, pour sa grande visibilité. C’est le moment le plus difficile, car il faudrait atteindre tout le monde et leur faire découvrir mon univers musical ou artistique.

Votre titre « The Traveler », est-ce un hommage à une personne ? De quoi parle-t-il ? Félicitations pour cette œuvre… elle est immense.
Merci beaucoup déjà par vos compliments et vos encouragements à propos de cette œuvre. Que Dieu soit loué ! Mon titre « The Traveler », le voyageur en français et Obhémbi en langue mbochi du nord Congo-Brazzaville, est une véritable ode à l’amour : c’est une poésie de l’amour.
The Traveler parle d’une rencontre incognito entre une femme et un homme qui voyage pour une destination inconnue. De cette hasardeuse rencontre naît un coup de foudre. Leurs cœurs parlent plus fort. Le temps s’arrête. Et déjà la femme voit son cœur s’en aller à mesure que s’éloigne cet inconnu. Manquant de force pour ravir son cœur, elle s’étonne de voir naître en elle ce sentiment étrange, subversif, envoûtant qui lui fait tourner irrésistiblement vers l’inconnu qui s’éloigne toujours un peu plus. Qui donc est ce « ruba-cuore », ce voleur de cœur ? Il n’y a jamais eu d’échange de paroles entre eux. Ils se sont juste regardés et l’étincelle a fait incendie dans leur cœur, ravages dont l’amour détient seul le secret.

Quelle chanson qui a fait votre éducation musicale ?

Mon éducation musicale vient du Titre : « Pour que tu m’aimes encore » de Céline Dion.

Quelle chanson a changé votre vie ?

La chanson qui a changé ma vie artistiquement et par sa profondeur dans les paroles de son texte, c’est toujours : « Pour que tu m’aimes encore » de Céline Dion

La plus grande leçon que la vie vous a apprise ?

L’Amour et la Paix ce sont les maitres-mots qui composent toute la leçon de ma vie. Tout tourne autour de ces 2 valeureux mots. Avec l’Amour et la Paix, il ne peut y avoir la guerre dans les quatre coins du monde.

Quelles difficultés rencontrez-vous dans l’exercice de ta profession ?

Comme des difficultés dans tout corps de métiers, il en existe beaucoup dans notre métier. Surtout la place de la femme dans ce métier : elle n’est pas vue d’un bon œil, la femme chanteuse et / ou musicienne. De même pour le nombre de femmes artistes et chanteuses, elles sont en minorité.

Quel est votre plus beau souvenir ?

Mon plus beau souvenir, c’est la sortie mon disque actuel « The Traveler »

Êtes-vous un auteur compositeur ? Si oui, comment les chansons vous parviennent-elles ? Par rêve ou par l’observation des phénomènes sociaux ?

Je suis Artiste-Chanteuse, Auteure, Compositrice et Interprète. L’inspiration est un souffle de l’Eprit de Dieu dans ce que vous pouvez faire. Quant à moi, mes inspirations viennent quelques fois par cette sensation spirituelle du message ou une idée qui vous traverse la tête en une fraction de seconde. Cependant, l’Artiste est aussi un miroir de la société, les réalités quotidiennes de la vie de ma vie et celles des mes frères et sœurs qui vivent à mes cotés m’inspirent beaucoup. C’est pour cette raison que mes titres sont des chansons à thèmes. Mes thèmes sont : la vie de la femme dans la société africaine, la violence faite aux femmes et aux enfants, les femmes et les enfants abandonnés ou chassés des foyers conjugaux ou familiaux, l’immigration, le respect des droits les plus élémentaires des femmes, des enfants, de l’Homme en général. Je dénonce l’injustice. Tout en demandant aux acteurs de vie politique, influenceurs et autres décideurs de sauver le monde et la nature en votant des lois pour la protection de la nature et de l’environnement. Moi, Nina WATEKO, je suis une chanteuse des chansons à thèmes et porte-parole des sans voix pour dénoncer les injustices et ce qui peut reléguer l’humain au rang d’animal (Le mal).

Quel est votre style ? Le style Nina WATEKO.
Le style et l’univers musical de l’Artiste-Chanteuse Nina WATEKO que je suis, est un style musical qui fusionne ma musique congolaise, mon folk du Congo natal mixé à des sonorités plus world music. Car le monde est devenu un village planétaire. Tout ceci sans perdre son originalité artistique et musicale : le son du + 242 (code ya mboka ezanga te). Ma musique est de la world music axée sur l’african music, le folk congolais sur une ‘instrumentalisation qui suit une ligne de jazz. Quand vous écoutez ma musique et mes arrangements musicaux qui sont dans mon EP « The Traveler », vous ressentez les influences musicales à la croisée du jazz, de la soul, de l’African music et de la world music.

Quelle est la différence entre musicien et chanteur ? Et Nina ?
Il y a des artistes musiciens et des artistes chanteurs : Un musicien est celui qui joue à un instrument de musique. Cependant, un chanteur est celui ne fait que chanter. Il existe aussi des artistes musiciens et chanteurs : ceux-là jouent d’un instrument de musique et chantent en même temps.

Quel est votre artiste de cœur, celui qui vous inspire le plus ?
Je préfère répondre au pluriel : Mes artistes de cœur qui m’inspirent le plus ce sont : Angélique Kidjo, Yémi Aladé et Charlotte Dipanda. Mon rêve le plus beau c’est de pouvoir faire un featuring avec l’une d’elles.

Des projets en vue ?
Des projets en vue, j’en ai plusieurs. Pour l’instant, le projet d’envergure c’est de faire connaitre mon EP « The Traveler » ou Obhémbi-le Voyageur dans le monde entier. Pour cette raison, j’invite et prie tout ceux ou celles qui liront mon interview de me suivre sur Facebook, YouTube, Instagram, LinkedIn, Spotify et Twitter, en tapant simplement Nina WATEKO. Ils ne pourront plus manquer mon actualité musicale et autres projets. Cela étant, je vous demande et par ricochet, à tous les amoureux de la bonne musique de vous abonner à ma chaine YouTube Nina WATEKO et ma page Facebook, Nina WATEKO, la Diva. Sans vous mes fans et mélomanes pour une Fanbase consistante, je ne suis rien : je ne suis RIEN sans vous mes FANS dans le monde entier. Je vous love, la famille ninalogique du Monde.

Un souhait ?
Je prie Dieu de me donner UNE SANTÉ DE FER pour pouvoir mieux réaliser ma musique et satisfaire les exigences artistico-musicales de mes fans et famille ninalogique où qu’ils sont. Sans oublier aussi que l’Année 2021 est mon Année de Grâce !

N.B. : je suis à la recherche d’une attachée de presse, d’un Booking agent ou d’une agence de Booking et d’un tourneur manager pour avoir des dates des concerts et festivals de la saison 2022/2023. Car un artiste sans Booking Agent est comme un fleuve sans eau ou comme une ville sans hôtels. Imaginez la suite ?


Merci beaucoup !

C’est à moi, Nina WATEKO, de vous remercier. Sans vous de la communication, comment pourrais-je me faire découvrir auprès de vos lectrices et lecteurs, par exemple ?

Conversations avec Nathasha Pemba

Nina WATEKO : « Le chant est mon champ », car j’ai le son dans mon sang »

2 réflexions sur “Nina WATEKO : « Le chant est mon champ », car j’ai le son dans mon sang »

  1. j’ai aimé cet interview, et les aspiration de NINA, je n’ai pas le pouvoir de satisfaire sa demande d’agent, mais je peux lui donner un contact pour passer dans une émission télé, voué à la culture en générale, mais don l’animateur est à l’origine de bien des carrières artistiques ( Française) par le coup de pouce qu’il apporte à leur visibilité.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s